Influence de deutérium sur l'échange isotopique du tritium entre l'hydrogène et l'eau dans un réacteur à contre courant.

Raphaël Closset, Johan Braet, Aimé Bruggeman, Kris Dylst

Research output

18 Downloads (Pure)

Abstract

La fusion nucléaire génère des déchets essentiellement constitués de tritium. Cet isotope de l'hydrogène étant radioactif, il doit être pris en considération lors des rejets d'effluents dans l'environnement. Une solution consiste à combiner un échange isotopique en colonne et une électrolyse de l'eau. Jusqu'à présent, seul l'échange isotopique du tritium entre l'hydrogène gazeux et l'eau légère liquide a été considéré. Cependant les effluents issus des réacteurs contiendront une quantité non négligeable de deutérium. Il est nécessaire de voir dans quelle mesure ce dernier peut influencer l'échange du tritium. Dans le but d'y parvenir, les constantes d'équilibre des réactions faisant intervenir ces différents isotopes ont été recherchées dans la littérature. Des estimations théoriques ont été réalisées pour adapter l'installation et définir les paramètres opératoires. Une méthode de quantification du deutérium dans l'eau a, elle aussi, été mise au point.
Original languageEnglish
Awarding Institution
  • HEL - Haute Ecole de la Ville de Liège
Supervisors/Advisors
  • Fabris, Georges, Supervisor, External person
  • Braet, Johan, Supervisor
Place of PublicationLiege, Belgium
Publisher
StatePublished - Jun 2005

Cite this