Optimisation de la détection et de l’analyse des dommages à l’ADN et des cytokines sécrétées par des cellules sanguines

Romain Dussart, Sarah Baatout

    Research output

    5 Downloads (Pure)

    Abstract

    Il est désormais bien connu que les conditions spatiales, notamment les radiations ionisantes ont un effet néfaste sur l'état physiologique des astronautes. C'est pourquoi il est essentiel d'étudier l'étendue des effets subis par l'organisme afin de pouvoir réduire au maximum les risques encourus lors de ces voyages. Le but premier de ce TFE consiste à optimiser une méthode pour nous permettre d’observer des aberrations chromosomiques sur des cellules sanguines humaines. Cette optimisation nous a amené à modifier trois des étapes de ce protocole. L'analyse des aberrations chromosomiques sur des PBMCs humains est la méthode donnant des résultats les plus représentatifs de la radiosensibilité individuelle. En parallèle de cette méthode, nous avons aussi travaillé à la détection des dégâts à l'ADN, suite à une irradiation, des PBMCs. La coloration des foyers de g-H2AX permet de révéler les cassures du double brin d'ADN. Pour ce qui est de l'expérience sur le Luminex®, nous avons testé le plasma d'un volontaire sain pour détecter certaines cytokines (IL-2, IL-10 et TNF-).
    Original languageEnglish
    Awarding Institution
    • HELHA - Haute école Louvain en Hainaut - Belgium
    Supervisors/Advisors
    • Moreels, Marjan, Supervisor
    • Van Oystaeyen, Bruno, Supervisor, External person
    Place of PublicationFleurus, Belgium
    Publisher
    StatePublished - Jun 2011

    Cite this